• Cercle chromatique - Nuancier - Opacité des couleurs

    Construisez une roue en partageant un cercle en douze parties égales. Plusieurs cercles concentriques vont servir à votre réalisation. Les couleurs utilisées sont celles qui, dans votre palette se rapprochent le plus des couleurs primaires ; le rouge carmin (proche de la primaire, le magenta), le bleu de cobalt (proche du cyan) et le jaune citron (plus proche de la primaire que le jaune indien).

    Construction de la roue chromatique

    Le cercle extérieur

    Se compose des couleurs les plus pures (saturées).

    Le deuxième cercle

    Comporte les mêmes teintes éclaircies avec du blanc (couleurs dégradées). Dans l'aquarelle, on n'utilise pas de blanc. Celui-ci est remplacé par de l'eau, qui, ajoutée à la couleur, laisse transparaître le blanc de la feuille.

    Le troisième cercle

    Est obtenu à partir du mélange des couleurs complémentaires, dégradées. On obtient des gris colorés ou couleurs neutres, appelées aussi (couleurs rompues). Ces couleurs sont utilisées pour peindre les fonds, les ombres et, de manière générale, mettre en valeur les tons purs qui leur sont juxtaposés.

    Le quatrième cercle

    Est opposé au premier et permet de visualiser les couleurs primaires (jaune citron, bleu de cobalt et rouge carmin), les couleurs secondaires (violet, orange et vert) et les couleurs tertiaires (l'orange, carmin, vert clair, vert émeraude, bleu outremer, pourpre).

    Créer un nuancier

    Pigments utilisés, plus la description de la couleur
    (vos pigments seront peut être différents).

    1 - BLEU CHAUD : évoquant les ciels d'été, tirant sur le violet (outremer français)
    2 - BLEU VERITABLE : bleu sans nuance violette, ni verte (bleu de cobalt)
    3 - BLEU FROID : bleu intense, tirant sur le vert (bleu Winsor, nuance verte)
    4 - BLEU-VERT : vert froid (vert émeraude)
    5 - JAUNE-VERT : vert chaud (vert de vessie permanent)
    6 - JAUNE FROID : jaune citron, tirant sur le vert (jaune citron Winsor)
    7 - JAUNE CHAUD : jaune beurre, tirant sur l'orange (jaune de cadmium pâle)
    8 - JAUNE IMPUR : jaune sombre ou moutarde (terre de sienne naturelle)
    9 - ROUGE CHAUD : rouge clair,vif, tirant sur l'orange (laque écarlate)
    10 - ROUGE FROID : lie de vin ou cramoisi, tirant sur le violet (alizarine cramoisie)
    11 - ROUGE IMPUR : orange sombre ou brun rouge (terre de sienne brûlée)
    12 - MAGENTA : couleur vive de fleur, plus rose que pourpre (magenta)

     

    Créer un nuancier

    Tester l'opacité des couleurs

    La principale caractéristique de l'aquarelle c'est sa transparence

    Certains pigments, contrairement à d'autres, possèdent un fort pouvoir couvrant. Lorsque l'on applique une couleur opaque, cette dernière à tendance à dominer et à cacher celle du dessous. En revanche, si l'on ajoute une teinte transparente, le mélange optique est plus intéressant. Il faut absolument avant de commencer une aquarelle, tester l'opacité des couleurs ; cette notion est importante, dans la mesure où l'on travaille par superpositions (technique sèche). Il sera utile de connaître le pouvoir couvrant de vos couleurs, afin de les utiliser dans les meilleures conditions.

    Evaluons la transparence et l'opacité des couleurs

    Il suffit de les superposer au noir.
    Quelques exemple de teintes transparentes :
    - le bleu outremer
    - le bleu de Prusse
    - le violet
    - le bleuâtre
    Quelques exemples de teintes plus opaques :
    - la terre d'ombre naturelle
    - le bleu de cobalt
    - le rouge vermillon
    - le jaune indien
    - le jaune citron
    - la terre de sienne brûlée
    - le rouge carmin
    - le vert émeraude (chaque marque possède sa propre recette de fabrication, ce qui modifie les propriétés de chaque couleur. Certains adjuvants contribuent à augmenter l'effet de transparence (glycérine, gomme arabique, miel)

    Dans quel ordre les superposer ?

    Si on utilise deux couleurs, laquelle des deux faut-il appliquer en premier ?
    - Dans le cas où deux couleurs possèdent le même pouvoir couvrant, la teinte posée en dernier ressort davantage.
    - Dans le cas où une couleur est transparente et l'autre opaque, la plus couvrante "mange" l'autre si elle est posée en second.

    Exercice

    Voici une roue réalisée avec les douze couleurs.
    Les teintes d'origine se trouvent au centre de la roue.
    Elles couvrent successivement une bande de noir, bleu de cobalt, rouge carmin et jaune citron.
    La dilution sera faible pour permettre le maximum d'efficacité.

    Roue chromatique 12 couleurs

    Source

     

    « Palette de C. KrügelAnciens formats de papier »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :