• Les petites martres innocentes de nos pinceaux...

    Les petites martres innocentes de nos pinceaux...

     

    Les poils collectés sur les animaux sauvages qui vivent dans les climats froids sont préférés parce que leur fourrure et plus épaisse et plus longue. Les pinceaux de meilleure qualité sont fabriqués avec les poils collectés du milieu, ou du ventre, de la queue.

    La martre Kolinsky est un type particulier de vison qui vivait à une époque sur la Kola Peninsula dans la partie occidentale de la Russie et était la source des pinceaux de martre de la meilleure qualité. Aujourd'hui, il ne reste plus de kolinsky dans cette région. Cet animal a pratiquement disparu et est par conséquent une espèce protégée en Russie. Pourtant, le nom "kolinsky" est toujours utilisé pour désigné le poil du vison asiatique, Mustela siberica, qui vit en Sibérie, dans le nord de la Chine et la Corée. Les poils de la queue de cet animal sont très recherchés et détiennent le  record mondial de longueur  (jusqu'à 6,35 cm), de ressort et de finesse de pointe. Les meilleures variétés, les poils les plus longs et les plus épais viennent des climats les plus froids et parce que la Sibérie est la plus au Nord, les meilleurs kolinsky viennent de l'Union soviétique.

    Les poils les plus longs et les plus résistants viennent du pelage d'hiver du kolinsky. Les Soviétiques ont sévèrement restreint le commerce de l'animal et le fabricant de pinceaux allemand DaVinci est actuellement le seul à indiquer qu'il fait toujours commerce avec eux et utilise ce poil. C'est le seul fabricant qui accepte de donner des information sur ses pinceaux de meilleure qualité, pour indiquer s'il utilise la fourrure hivernale du male et en quelle quantité.. Les autres fabricants, comme Grumbacher, indiquent utiliser de vieux stocks qu'ils ont accumulés avant les restrictions. . Les fabricants qui ont épuisé leurs stocks utilisent maintenant des kolinskys chinois ou coréens." (Source)

    C'est curieux, cette habitude de tuer pratiquement tous les animaux d'une espèce pour la déclarer ensuite « protégée», une fois qu'il n'en reste plus que quelques-uns...

    J'ai presque honte de mes pinceaux. Il paraît que les Neef Taklon, synthétiques australiens, sont excellents pour l'aquarelle, utilisés par exemple par Graham Berry et Robert A. Wade. Pas facile à trouver en France, il faut les importer...

     

    « Les filles d'octobreHaiku »

  • Commentaires

    1
    X
    Lundi 25 Mai 2015 à 13:53

    hi

    I wanted to read the article. I don't speak french so I wanted to read it by translating the webpage, but I could not fucking do it because you disabled right mouse click. Idiot!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :